Ouverture des données publiques : la Grande Bretagne sur la bonne voie

Bookmark and Share

Bonne nouvelle pour les database journalistes anglais : le gouvernement britannique devrait rendre disponible gratuitement les cartes élaborées par l’Ordnance Survey, l’agence de cartographie officielle de l’exécutif.

L’info provient du Guardian du 17 novembre : à l’occasion d’une rencontre avec Sir Tim Berners-Lee, inventeur du Word Wide Web, le Premier ministre Gordon Brown a annoncé que près de 2 000 sources de données seraient ouvertes au public d’ici avril.

Toujours d’après le Guardian, le gouvernement britannique aurait été séduit par le succès du crime mapping (cartographie de la délinquance) aux Etats Unis. (Comme quoi, l’exemple du Delaware online traité dans ce précédent post était finalement plus important que je ne le pensais)

Dans le lot de 2 000 bases prochainement ouvertes, les Britanniques pourront trouver des données sur :

-le trafic routier

-le prix des biens immobiliers en fonction du lieu de résidence

-les infractions au code de la route, avec le type d’infraction et leur nombre par zone géographique

Jusqu’à aujourd’hui, ces données n’étaient accessibles qu’après l’achat d’une licence, d’un coût de 5000£ (5 600€) par utilisation.

Pour le Guardian, c’est une belle victoire, puisque le quotidien britannique fait campagne depuis trois ans pour que le gouvernement renonce aux droits d’auteurs sur les données publiques.

Voici un extrait de leur appel pour l’ouverture des données publiques datant de 2006, Free Our Data

“Our taxes fund the collection of public data – yet we pay again to access it. Make the data freely available to stimulate innovation”

Les auteurs, les journalistes Charles Artus et Michael Cross, insistent sur les conséquences néfastes d’un tel statut des données, notamment sur l’innovation et l’entreprenariat.

Et en France, on en est où ?

Le géoportail, réalisation de l’IGN et du ministère de l’Ecologie propose un certain nombre de données cartographiques, librement exportables.

Surtout, notre régime d’accès aux données publiques est défini par la loi du 17 juillet 1978, qui garantit le libre accès aux documents administratifs et la réutilisation des informations publiques.

Dans quelle mesure cette loi permet-elle d’accéder aux données, sous quelles réserve, dans quels délais…. Tout ça sera l’objet d’un prochain post.

Creative Commons License

Illustration : www.photo-libre.fr
Publicités

0 Responses to “Ouverture des données publiques : la Grande Bretagne sur la bonne voie”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Articles les plus consultés

Inscrivez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et être averti de mes nouveaux posts par e-mail

Rejoignez 25 autres abonnés

Sélection de liens

Contact :

goulard.caroline@gmail.com

Blog Stats

  • 34,134 hits

Visuel d'en-tête : Photos Libres

%d blogueurs aiment cette page :